Certiphyto – quelles nouveautés suite à la réforme du dispositif ?

Le Certiphyto est obligatoire pour toute personne qui manipule des produits phytosanitaires dans le cadre de son activité professionnelle. Un grand nombre de personnes sont ainsi concernés : agriculteurs, salariés agricoles, entreprise de travaux agricoles, paysagistes, distributeurs, conseillers et toutes les personnes manipulant des produits phytosanitaires dans les jardins espaces végétalisés et infrastructures (JEVI).

Le Certiphyto peut être obtenu en validant un diplôme agricole de moins de 5 ans, par un test de connaissances ou encore à l’issu d’une formation.

Une réforme du Certiphyto, tel que nous le connaissions a été proposé durant l’année 2016 avec pour objectif de rénover et simplifier le dispositif ; mais aussi de mettre en place une évaluation des connaissances durant les formations. Les thématiques étudiés sont toujours les mêmes (réglementation et protection de l’environnement , santé et sécurité, méthodes alternatives ) et sont adaptées aux besoins des stagiaires avec des formations par catégories.

Quelles sont les nouveautés ?

  • Des catégories simplifiées :Les catégories ne sont pas nouvelles à proprement parlé, puisque que les contenus et les objectifs restent les mêmes. Il s’agit essentiellement d’une baisse du nombre de catégories (de 9 à 5) :
  • Mise en vente, vente des produits phytosanitaires
  • Conseil à l’utilisation de produits pharmaceutiques
  • Utilisation à titre professionnel des produits pharmaceutiques décideur en entreprise catégorie opérateur
  • Utilisation à titre professionnel des produits pharmaceutiques décideur en entreprise NON soumise à agrément
  • Utilisation à titre professionnel des produits pharmaceutiques décideur en entreprise soumise à agrément
  • Une durée de validité passant à 5 ans pour toutes les catégories, alors qu’elle était de 10 ans pour certaines catégories pour la première version.
  • La mise en œuvre d’une évaluation à la fin des formations initiales.

La principale nouveauté repose dans la mise en place d’un dispositif d’évaluation lors des formations initiales. Un QCM sera proposé aux stagiaires avec des seuils de réussite pour chaque catégorie. Bien évidemment, les Chambres d’agriculture Hauts-de-France vous accompagneront tout au long des formations pour vous préparer au test final.

Retrouvez le détail de la démarche à suivre pour obtenir votre Certiphyto sur le site des Chambres d’agriculture Hauts-de-France et le site de la DRAAF Hauts-de-France.

Par Thibaud Leroy , Ingénieur Conseil en Productions végétales,  Chambre d’Agriculture de la Somme.