INRA: Etude de la perception des adventices

Participez à l’enquête nationale menée par l’INRA sur la perception des adventices.
Il s’avère que leur gestion est cruciale dans les systèmes innovants:

  • C’est la première cause de non adoption de systèmes à bas intrants (quand il est possible de baisser l’utilisation de certains produits phytosanitaires, l’usage d’herbicide diminue peu)
  • La gestion doit s’envisager sur le long-terme
  • Malgré la démonstration que des leviers innovants sont possibles, la perception de la flore adventice des agriculteurs (qui mettent en place les pratiques), des conseillers (qui accompagnent), des techniciens de station d’expérimentation et des chercheurs est souvent cruciale dans le processus d’adoption d’innovation

Les différentes facettes de la nuisibilité des adventices ont été décrites dans la littérature scientifiques et grises, parfois même évaluées au champ. Mais au regard de l’expérience des acteurs de terrain, ces données sont trop dépendantes de l’année, du lieu d’expérimentation,du contexte agronomique dans lesquelles elles ont été produites.

Cette étude permettra de:

  • faire une enquête d’envergure nationale afin de collecter des remontées de terrain sur les espèces adventices ou les communautés adventices qui sont la cible d’une attention (parfois d’une gestion) particulière par les acteurs
  • identifier les facteurs qui font qu’un risque malherbologique à court terme ou long terme est perçu
  • connaitre les problématiques adventices sur lesquelles aujourd’hui les acteurs de terrain ne s’autorisent pas à réduire l’usage d’herbicide par crainte de nuisibilité primaire ou secondaire.

Contact: Stéphane Cordeau, INRA Dijon

Ce projet est financé par le GIS GCHP2E (Groupement d’Intérêt Scientifique Grandes Cultures à Haute Performances Économiques et Environnementales) et porté par Stéphane CORDEAU, chargé de recherche à l’INRA (INRA Dijon – UMR Agroécologie) en partenariat avec Benjamin PERRIOT et Ludovic BONIN du pôle « Flores adventices- Lutte contre la verse » d’Arvalis-Institut du végétal.