Evaluation des pesticides dans l’air: les résultats de la campagne nationale publiés le 2 juillet

ATMO Hauts de France a donné une conférence de presse le 03 juillet dernier afin de présenter les résultats régionaux de la campagne nationale d’évaluation des pesticides dans l’air.

Une campagne exploratoire de fond harmonisée au niveau national, dont le but était de faire un état des lieux des niveaux de concentrations en pesticides dans l’air ambiant, a été mené de juin 2018 à juin 2019.

Les trois substances les plus fréquemment détectées en Hauts-De-France et celles qui ont les concentrations les plus élevées sont des herbicides utilisés sur les cultures de céréales et de pommes de terre, très présentes dans la région. On retrouve ainsi le triallate, le prosulfocarbe et le pendiméthaline.

Les herbicides contribuent majoritairement à la charge totale de pesticides, et présentent deux pics significatifs au printemps et à l’automne (graphique ci dessous, extrait du dossier de presse de l'ATMO Hauts-de-France).

Actuellement, il n’existe pas de seuils réglementaires pour la teneur des pesticides dans l’atmosphère. Comme le souligne l’Anses, une première approche basée sur le risque ne montre pas «une problématique sanitaire forte associée à l’exposition de la population générale via l’air extérieur». Les concentrations observées apparaissent d’ailleurs très faibles, de l’ordre du nanogramme. Néanmoins, une politique de surveillance des produits phytosanitaires dans l’air tend à émerger. Les Associations agréées de surveillance de la qualité de l'air (ASSQA) souhaite pérenniser cette surveillance, notamment en lien avec le site historique de mesures sur Lille pour ATMO Hauts de France.

 

 

 

 

 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter:

 

Contact :  Céline Derosiaux, Atmo Hauts-de-France contact@atmo-hdf.fr

Article réalisé avec la participation de Léa Hermier, Service environnement à la Chambre d’Agriculture du NPDC.