Renouveler son Certiphyto? Quand et Comment?

Vous avez passé votre Certiphyto il y a quelques années maintenant, et sa validité arrive peut-être bientôt à son terme ? Nous vous rappelons que sans ce certificat valide, vous ne serez plus en mesure d’acheter des produits phytosanitaires.

Pour les exploitants agricoles et les salariés agricoles, les certificats délivrés avant le 1er octobre 2016 sont valables 10 ans. Depuis le 1er octobre 2016, tous les Certiphytos sont valables 5 ans.

La période de renouvellement dépend de la date limite de validité de votre Certiphyto. Cette date figure sur votre carte ou attestation Certiphyto (exemple ci-après).

Attention, la demande de renouvellement doit être faite entre 9 et 3 mois avant échéance du certificat (si votre demande est trop tardive, vous serez en obligation de passer un primo Certiphyto et non un renouvellement).

 

Pour renouveler votre certificat, plusieurs possibilités vous sont proposées :

  1. Participer à une formation Certiphyto (1 jour), sur les thématiques : réglementation, impacts sur l’environnement et la santé et techniques alternatives.

ou

  1. Faire un test seul d’1 heure 30 sous forme de QCM. Le renouvellement s’obtient en obtenant un score minimum de 15/30 (pour un décideur en entreprise non soumise à agrément)

ou

  1. Participer à 2 jours de formation labellisées Ecophyto, complété d’un module à distance.

Les formations labellisées Ecophyto sont des formations techniques sur différentes thématiques qui vous intéressent et permettant de réfléchir et raisonner l’utilisation de produits phytosanitaires. Le module à distance de deux heures, pédagogique, ludique, accessible par smartphone, tablette ou ordinateur, vous permettra de compléter la formation (au plus tard 4 mois avant la date de fin de validité) et de renouveler votre certificat.

Vous pouvez participer à ces formations bien en amont de la date de fin de validité de votre Certiphyto car elles pourront être valorisées pendant 3 ans pour votre renouvellement.

Exemples : « Diagnostiquer l’état structural de son sol et pérenniser sa fertilité » ou encore « Alternatives aux phytosanitaires : le champ de possibles ».

Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site de la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt des Hauts-de-France